Subscribe to La Lettre Pro feed La Lettre Pro
La lettre Pro de la Radio et des Médias est une lettre confidentielle d'actualité professionnelle sur la Radio et les Médias. La puissance du média radio.
Updated: 6 days 14 hours ago

Directive droit d’auteur : le Parlement devant une responsabilité historique

Fri, 2019-02-15 14:25
Depuis l’adoption au Parlement du rapport sur le projet de directive le 12 septembre 2018, les trois institutions européennes (Commission, Conseil et Parlement) ont travaillé à une version commune du projet. Après le dernier trilogue, les négociations ont enfin abouti hier à un accord politique sur le texte du projet de directive.
La Scam se réjouit que cette nouvelle étape essentielle vers une Europe du numérique capable d’assurer la pérennité de la création soit franchie. Le compromis arrêté par les institutions de l’Union préserve la liberté de communication autant qu’il assure un juste partage de la valeur des œuvres qui circulent sur les plateformes. La Scam se félicite aussi de la consécration du principe d’une rémunération juste et proportionnelle (article "14") au bénéfice des auteurs, des autrices et des artistes-interprètes, qu’elle appelle de ses vœux de longue date. Elle constate que le projet a évolué dans le bon sens en faisant de la rémunération forfaitaire une exception.

Elle salue également le consensus trouvé sur l’article 13 du texte, lequel marque un « new deal » dans le partage de la valeur à l’ère du numérique, en ouvrant la voie à des accords possibles avec les plateformes pour une meilleure rémunération de la création. La Scam estime enfin que l’article 11, en créant un droit voisin au profit des éditeurs de presse, n’aura de sens que si la rémunération des journalistes en sort renforcée, notamment en instaurant une gestion collective efficace.
La Scam salue le travail mené sans relâche par les autorités françaises pour parvenir un compromis, au premier rang desquelles la Présidence de la République dont l’implication a été décisive, le ministre de la Culture et ses équipes, ainsi qu’au Parlement européen, en particulier Jean-Marie Cavada, Marc Joulaud, Virginie Rozière et Pervenche Bérès.
Pour parvenir à "transformer l’essai" et faire de cet accord une directive enfin applicable, son vote par le Parlement et le Conseil de l’UE est désormais capital. Le monde de la culture doit donc rester mobilisé.

Suisse : presque 4.2 millions de radios DAB+ vendues

Fri, 2019-02-15 12:20
4.19 millions de radios DAB+ ont été vendues en Suisse jusqu'à fin 2018. Désormais, deux tiers de tous les Suisses captent leurs programmes de radio par voie numérique, alors que seuls 18% de la population utilise encore exclusivement les OUC. De plus, conformément aux études dont l'OFCOM dispose, la proportion des véhicules équipés d'une radio DAB+ a fortement augmenté l'année dernière.
La part des programmes de radio écoutés en mode numérique continue de croître: selon les chiffres relevés semestriellement par l'institut de recherche GfK sur mandat de l'OFCOM et du groupe de travail "Migration numérique" (GT DigiMig), les Suisses ont écouté en moyenne 64 minutes de radio sur 100 en mode numérique. La proportion s'élève à 33% pour le DAB+ et à 31% pour l'internet, le câble ou les réseaux IP-TV. Même si elle affiche une tendance à la baisse, la part de la radio analogique par OUC reste la plus élevée, avec 36%; toutefois, ceux qui écoutaient la radio exclusivement sur OUC en 2018 ne sont plus que 18%, contre 24% l'année précédente. 
 

En 2018, 286 200 radios DAB+ ont été vendues. S'y ajoutent 303'000 radios installées de manière standard dans les véhicules ou après la mise en circulation. Selon les enquêtes semestrielles menées par GfK, les magasins de matériel électronique ont vendu depuis l’année 2000 jusqu'ici 4 190 455 d'appareils DAB+.

Nouvelle réglementation de l'UE en Suisse déjà respectée Selon les enquêtes réalisées par l'OFCOM, la proportion de véhicules neufs équipés d'une réception DAB+ de manière standard a connu une forte hausse en 2018, pour s'établir à 91%, contre 85% l'année précédente. La Suisse remplit donc déjà la condition applicable dès fin 2020 dans l'Union européenne, selon laquelle chaque nouveau véhicule de tourisme doit être compatible avec le DAB+. Le fait que de plus en plus de voitures munies du DAB+ circulent en Suisse se reflètent aussi dans l'utilisation. Ainsi, en automne 2018, déjà 40% de l'écoute en voiture se faisait sur le DAB, une proportion qui a doublé en l'espace de trois ans.
 



CSA : un nombre de groupes de travail resserré

Fri, 2019-02-15 09:50
Le collège du CSA, sous la présidence de Roch-Olivier Maistre, s’est accordé sur une nouvelle répartition et une réduction par deux du nombre de groupes de travail. Les six groupes de travail permanents s’inspirent des missions premières du Conseil et structureront désormais son activité...
Les délibérations du Conseil supérieur de l’audiovisuel sont préparées dans le cadre de groupes de travail thématiques. Chaque conseiller préside un groupe de travail et assure la vice-présidence d’un second groupe. Le président et le vice-président animent et fixent les objectifs du groupe, sous l’impulsion du collège et en liaison avec les services. Ils sont également les interlocuteurs privilégiés des acteurs du secteur audiovisuel sur les sujets entrant dans le champ de compétence de leur groupe.

Outre une lisibilité, une transversalité et une collégialité accrues, cette organisation plus compacte a pour objectif de permettre une plus grande réactivité face aux évolutions de la régulation et de mieux embrasser des thématiques de nature transversale comme l’outre-mer, le sport, l’Europe et l’International. Des groupes de travail spécifiques pourront également être mis en place si l’importance du sujet le requiert.

Groupe de travail "Droits et libertés, pluralisme et déontologie" Présidente : Carole Bienaimé Besse
Vice-présidente : Michèle Léridon
 
Le groupe examine les questions liées aux enjeux de protection des publics et aux grands enjeux sociétaux dans les médias audiovisuels, en particulier : la protection de l’enfance et de l’adolescence, l’éducation aux médias, la défense et la promotion de la langue française, la santé publique, le respect des droits des femmes et de la dignité de la personne, la représentation de la diversité de la société française, l’accessibilité et le handicap. Il veille à la qualité et à la diversité des programmes.
 
Groupe de travail "Création et production" Président : Jean-François Mary
Vice-président : Nathalie Sonnac
 
Le groupe étudie les questions liées au développement de la production et de la création francophone et européenne dans les médias audiovisuels. Il est l’interlocuteur privilégié des acteurs de la création. Il examine notamment le respect, par les services de télévision, de leurs obligations de diffusion et de financement des œuvres cinématographiques et audiovisuelles ainsi que des quotas de diffusion de chansons francophones par les services de radio.
Groupe de travail "Droits et libertés, pluralisme et déontologie" Présidente : Michèle Léridon
Vice-président : Jean-François Mary
 
Le groupe veille au respect de l’expression pluraliste des courants de pensée et d’opinion par les éditeurs de services audiovisuels. Il s’assure également du respect de leurs obligations en matière de déontologie des programmes et de la mise en œuvre des dispositions législatives relatives à la manipulation de l’information. Il suit les dossiers relatifs à la protection des consommateurs.
Groupe de travail "Radios et audio numérique" Président : Nicolas Curien
Vice-président : Hervé Godechot
 
Le groupe traite de l’ensemble des questions intéressant le développement économique et technologique des services de radio, aussi bien privés que publics : stratégie de déploiement du DAB+ et d’évolution du paysage FM, planification des fréquences, appels à candidatures, application et évolution des conventions, analyse et accompagnement des mutations économiques et concurrentielles du secteur.
Groupe de travail "Diffusion, distribution et usages numériques" Président : Hervé Godechot
Vice-président : Nicolas Curien
 
Le groupe est compétent sur les questions de diffusion et distribution des services audiovisuels, notamment celles relatives à leur reprise et leur numérotation. Il connaît également des services non linéaires de TV de rattrapage et de vidéo à la demande (SMAD), ainsi que des nouveaux usages audiovisuels numériques.
Groupe de travail "Télévisions" Présidente : Nathalie Sonnac
Vice-présidente : Carole Bienaimé Besse
 
Le groupe est en charge des services de télévision, publics et privés, gratuits et payants, nationaux et locaux. Il examine et prépare l’ensemble des décisions concernant l’accès de ces services au marché, leur autorisation et leur conventionnement, en passant par les appels à candidatures. Il traite plus généralement des sujets relatifs à la régulation économique des télévisions.

Europe 1 récompense les talents qui innovent en France

Fri, 2019-02-15 09:00
Ce 11 février, Les Trophées Europe 1 de l'avenir récompensaient celles et ceux qui participent activement à la construction d’une société durable et harmonieuse, autour des valeurs d’optimisme et d’innovation.
Europe 1 remettait ce lundi 11 février au City Georges V, les Trophées Europe 1 de l'Avenir à celles et ceux qui participent chaque jour à la France des initiatives et des innovations. Pour marquer cet événement, la station proposait une soirée présentée par Raphaëlle Duchemin. Au cours de cette cérémonie, un jury de personnalités (Isabelle Juppé, Fanny Agostini, Thomas Derichebourg...), présidé par Alexandre Mars, Founder & CEO d'Epic a récompensé chacun des 8 lauréats d'un Trophée Europe 1 de l'Avenir. Les membres du jury ont désigné le gagnant de chacune des 8 catégories présentées. Ainsi plusieurs solutions ont été saluées : une application qui lutte contre le gaspillage alimentaire, une association qui lutte contre les inégalités territoriales ou encore le pneu du futur fabriqué à partir de matériaux naturels.

Une cérémonie en lien avec l'émission "La France bouge"  du lundi au vendredi de 12h30 à 14h sur Europe 1. Raphaëlle Duchemin et la rédaction d’Europe 1 font le tour de France des initiatives positives et novatrices. Travail, éducation, santé… ils œuvrent aux 4 coins du pays pour faire bouger les lignes et casser les codes. Des portraits et des témoignages inspirants.

Beur FM attribue son prix Beur FM Méditerranée – TV5Monde

Fri, 2019-02-15 08:38
Le prix littéraire Beur FM Méditerranée – TV5Monde a été décerné le 9 février dernietr à Paris, au cours du 25e Maghreb-Orient des Livres, durant lequel Beur FM assurait une émission spéciale, en direct depuis les salons de l’Hôtel de Ville de Paris. Cette année, le prix littéraire Beur FM Méditerranée – TV5Monde été attribué à Meriem Alaoui pour son roman intitulé "La vérité sort de la bouche du cheval" qui raconte l'histoire de Jmiaa, prostituée de Casablanca, qui vit seule avec sa fille. Et voilà qu’arrive une jeune femme, Chadlia, dite "Bouche de cheval", qui veut réaliser son premier film sur la vie de ce quartier de Casa. Elle cherche une actrice... Meryem Alaoui offre ici une peinture haute en couleur de la vie quotidienne dans un Maroc populaire où chacun fait face aux difficultés à force de vitalité et de débrouillardise.
Meryem Alaoui est née et a grandi à Casablanca. Elle vit aujourd’hui à New York. La vérité sort de la bouche du cheval est son premier roman. L’ouvrage est publié dans la "Collection Blanche" des éditions Gallimard.

La radio H2O participe au Grand Débat

Fri, 2019-02-15 08:00
Les radios associatives comme H2O s’engagent auprès du CSA pour remplir une mission de lien social de proximité : "Diffuser ce débat, c’est donner du sens à cette mission, défendre la démocratie et la parole citoyenne" explique la jeune H2O Radio.
Dès le 17 novembre, H2O eu à coeur de relayer sur ses supports radios et digitaux, le mouvement et les actions des Gilets Jaunes. Ses sujets (le plus souvent publiés en intégralité et sans montage) ont rencontré un véritable intérêt : plus de 305 000 vues pour les reportages vidéo sur les réseaux sociaux. "Donner la parole à tous fait partie de nos devoirs, mais avant tout de nos valeurs" explique la radio qui retransmettra en direct et en intégralité le "Grand Débat" national" organisé à la salle des fêtes de Faverges-Seythenex, le jeudi 7 mars à partir de 19h. Les élus locaux qui ont souhaité l’organisation de ce débat ont sollicité la station mais aussi des membres du mouvement Gilets Jaunes du territoire

Nantes : les radios locales ouvrent leurs portes

Fri, 2019-02-15 07:39
Les 3 radios voisines nantaises du 19 rue Jeanne d’Arc, Euradio, SUN et Prun’ invitent les ligériennes et ligériens à pousser leurs portes ce samedi 16 février de 10h à 18h, dans le cadre de la semaine des radios associatives en Pays de la Loire (organisée par la FRAP). Cet événement est porté par l'Unesco dans le cadre de la Journée mondiale de la radio qui a lieu le 13 février.
Un samedi 16 février riche en découvertes radiophoniques à Talensac : les portes ouvertes d’Euradio, SUN et Prun'. Une action qui s'inscrit, du 11 au 17 février, dans le cadre de la Semaine des radios associatives est organisée par la FRAP (Fédération des Radios Associatives en Pays de la Loire) en lien avec la Journée mondiale de la radio le 13 février dernier. Dès 10h, l'équipe d'Euradio proposera la découverte des locaux, un petit-déjeuner en compagnie de la rédaction, des échanges autour de la radio et, tout au long de la journée, les auditeurs pourront assister à une émission en direct, à une session live avec le groupe Moustache Museum, et à des ateliers.

 

À Prun', qui souffle d'ailleurs ses 20 bougies en 2019, les auditeurs et les curieux pourront, dès 10h, visiter les locaux et le studio. L'équipe présentera le fonctionnement de la radio, et rencontrera les auditeurs autour notamment d'un petit-déjeuner convivial pour les plus matinaux. Enfin, chez SUN, dès 10h, les auditeurs visiteront également les studios de Nantes et de Cholet, participeront à des ateliers pour enfants (sur inscription), assister à des émissions spéciales participatives, s'initier au commentaires de match ou encore découvrir la nouvelle appli mySUN et le son binaural…

Podcast #12 : "L'Hebdo Radio" de La Lettre Pro de la Radio

Fri, 2019-02-15 07:17
Chaud devant ! Pour ce 12e numéro de "L'Hebdo Radio", nous vous amenons dans les coulisses de la Journée mondiale de la radio et dans l'arrière boutique d'un podcasteur qui génère plus de 2 millions d'écoutes par mois. On passe aussi par la Belgique pour y écouter Nostalgie et par la plateforme Nouvelles Écoutes qui a dépassé le million d’écoutes mensuelles. On vous l'a dit : chaud devant !
Quand la radio parle de la radio. Au sommaire de L'Hebdo Radio, la Journée mondiale de la radio a eu lieu mercredi. L’équipe de La Lettre Pro de la Radio a notamment motorisé une radio temporaire (Radio Unesco) installée dans le hall de l’Unesco et rencontré Cécile Mégie, directrice de RFI.
Comment générer plus de 2 millions d’écoutes par mois avec seulement 5 podcasts ? C’est l’audience que génère le réseau Choses à Savoir. Le podcasteur à l’origine de ce succès dévoilera une partie de sa recette pour y parvenir. Et vous le constaterez, c'est pas forcément très compliqué...
Nostalgie Belgique persiste et signe.  Elle est une nouvelle fois la station la plus écoutée en Belgique francophone. Le studio One Shot, implanté à Miami et dirigé par David Vautrin, revisite le concept du jingle chanté et vient de signer l’habillage de Revolution 93.
Enfin, Nouvelles Écoutes, leader des studios de podcasts natifs, a dépassé le million d’écoutes mensuelles et en profite donc pour renforcer son offre publicitaire. On y a été jeter une oreille...


Toujours plus de connexions en 2018 selon Médiamétrie

Fri, 2019-02-15 06:27
Si en 2018 près de 53 millions de personnes se connectent chaque mois sur internet, ils sont 43.3 millions chaque jour. "La dynamique d’internet se confirme cette année encore comme le montre notre mesure Internet Global qui analyse l’audience et les comportements des internautes sur 6000 marques et 700 applications sur tous les écrans" a indiqué hier Bertrand Krug, Directeur du Département Internet de Médiamétrie.
Les Français passent en moyenne 1h37 sur internet chaque jour, soit 9 minutes de plus que l’an dernier. En 10 ans le temps passé sur internet a quadruplé. Les 35-49 ans sont les plus férus d’internet : ils y passent près de 2h30 chaque jour. Mais les jeunes sont de plus en plus présents sur internet, à l’image des 11-14 ans qui consacrent aujourd’hui 1h26 à surfer chaque jour, soit 23 minutes de plus qu’en 2017. On recense également 6.5 millions de Français particulièrement adeptes d’internet, avec 6h49 d’utilisation quotidienne. Ils ne représentent que 15% de la population internaute mais 44% du temps passé sur internet. Internet s’utilise de manière assez constante tout au long de la journée : ordinateur, smartphone et tablette se complètent, avec un pic journalier à 18h37, rassemblant plus de 6 millions d’internautes.

Après le "mobile-first" voici le "mobile-only" Le mobile tire la croissance : il est devenu le premier écran de connexion et conquiert chaque année toujours plus d’internautes. On compte aujourd’hui 34 millions de mobinautes au quotidien, soit 3 millions de plus que l’an dernier. Cette domination du mobile s’est encore renforcée en 2018 : après le "mobile-first", voici l’émergence du "mobile-only", notamment chez les plus jeunes. Sur leurs 2 heures de surf quotidien, les 15-24 ans en passent les trois quarts sur leur mobile. Ils sont d’ailleurs 6 sur 10 à utiliser exclusivement leur smartphone pour naviguer sur internet chaque jour. Si les mobinautes visitent en moyenne 56 sites par mois contre 18 applications, ces dernières concentrent 90% du temps passé sur mobile. Près de la moitié du temps dévolu à ces applications se concentre sur les 10 plus visitées.
Plus de Réseaux Sociaux et de messageries Les réseaux sociaux s’imposent comme première activité sur internet : ils représentent 1/5 du temps passé sur internet et 1/3 chez les 15-24 ans. Chaque jour, 30 millions de personnes se rendent sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, chaque génération possède son réseau de prédilection. Les messageries instantanées se distinguent également par leur forte croissance. En 1 an, le temps passé sur ces dernières a doublé avec 11 millions d’internautes quotidiens. Aux côtés des messageries les plus connues, de nouveaux entrants émergent et font des adeptes auprès de publics jeunes ou technophiles.
Richesse des contenus médias, richesse des pratiques Internet sert également de courroie de transmission aux contenus médias. 2 internautes sur 3 s’informent par exemple au moins une fois par mois via des sites/applications d’actualité. Internet est également un espace de divertissement pour jouer (1 internaute sur 2 par mois), écouter de la musique (4 internautes sur 10 par mois) ou regarder des vidéos. 2018 marque également un changement de paradigme dans le comportement des internautes. Plus de la moitié d’entre eux (52,5%) ont choisi de payer pour accéder à un contenu, qu’il s’agisse d’articles, de musique ou de vidéos. Le développement d’offres légales, notamment pour les films/séries et la musique, semble agir comme un antidote au piratage de contenus. Bien qu’en baisse, ce dernier reste élevé avec près de 14 millions d’internautes pirates en 2018 alors même que les audiences des sites et applications de SVoD ont doublé.
De l’internaute consommateur à l’internaute citoyen 39.3 millions d’internautes ont déjà effectué des achats en ligne : c’est près de 9 internautes sur 10. Les journées promotionnelles participent à cet essor du e-commerce et n’ont jamais été aussi populaires : 19 millions d’internautes ont ainsi surfé sur les sites et apps de e-commerce le jour du Black Friday, contre 17,5 millions en 2017. L’une des tendances de l’année est le développement de nouveaux modes de consommation autour des notions de partage, de dons, d’anti-gaspillage et d’écologie avec bien souvent une désintermédiation, c’est-à-dire un échange direct entre particuliers. Cette nouvelle facette d’internet attire de nouveaux acteurs  prônant une consommation plus responsable, transformant ainsi le consommateur connecté en internaute citoyen.

"Ne partez pas encore" : la newsletter de La Lettre Pro de la Radio

Thu, 2019-02-14 14:40
Connaissez-vous la newsletter "Ne partez pas encore" ? Chaque soir, vers 18h, l'équipe de La Lettre Pro de la Radio vous envoie une newsletter qui compile toute l'actualité radio du jour. Cette newsletter enrichie vous permet ainsi de ne rien manquer de l'actualité de l'industrie. Et c'est, bien sûr, gratuit. Pour recevoir chaque soir, vers 18h, la newsletter "Ne partez pas encore", vous devez d'abord vous inscrire ICI. Dès votre inscription, vous recevrez tous les jours, du lundi au vendredi, un condensé de l'actualité radio de la journée. Cette newsletter reprend la dizaine d'articles publiés chaque jour sur notre site. Mais elle est aussi et surtout enrichie : le Tweet du jour, le chiffre du jour et les meilleurs liens renvoyant à cette thématique sont également mis en avant tout comme les offres d'emploi du secteur de la radio. 
Chaque soir, ce sont ainsi plus de 8 000 professionnels de la radio qui reçoivent dans leur boîte mail, ce condensé unique consacré à l'actualité quotidienne de la radio. Pour vous inscrire, c'est ICI !

Mediameeting revoit ses prévisions de croissance à la hausse

Thu, 2019-02-14 13:08
Le groupe Mediameeting, leader français du Voice Business, poursuit sa dynamique et annonce des résultats financiers 2018 en forte croissance avec un chiffre d'affaires de près de 10 M€, en progression de 11% par rapport à l'année précédente. Portée par le Voice Business, actuellement en pleine expansion en France, l'entreprise annonce donc des objectifs de croissance réévalués : elle ambitionne de multiplier par 2 son CA en l'espace de 3 ans et le porter ainsi à 20M€.
Le groupe Mediameeting annonce des résultats financiers 2018 en forte croissance avec un chiffre d'affaire consolidé à la hausse de 11% par rapport à 2017, établi cette année à près de 10M€. Une dynamique très positive portée notamment par son pôle Business qui a réalisé une croissance globale de +15% sur l'année, notamment du fait de l'activité importante de sa BU Voice Corporate (+31%) qui accompagne les entreprises dans leur gestion du changement et de leur communication interne. Parmi les clients qui leur ont fait confiance en 2018 : Quick Burger King KING conduire sa dynamique de transformation ; Intermarché pour muscler les connaissances de ses adhérents ; Arkopharma pour développer les compétences de ses commerciaux...


Fort de ces résultats extrêmement positifs, l'entreprise a décidé d'établir un plan de croissance ambitieux pour les 3 prochaines années avec pour objectif majeur de porter son CA à 20M€, d'ici la fin d'année 2021. "Le monde change, se digitalise et s'oralise profondément. Les enceintes connectées ont été le cadeau le plus vendu à Noël 2017 en France. La puissance de la voix est désormais établie. Le Voice business s'installe avec ses deux composantes majeures : le Voice Commerce et le Voice Management. En effet, les entreprises ont bien compris qu'elles ne pourront pas longtemps manager à l'écrit des gens qui feront leurs courses en vocal. Le Podcast est donc en pleine explosion" explique Mediameeting.
"le Voice business déferle sur la France" "Depuis 2004, nous avons inventé le concept de radios d'entreprises et l'avons popularisé auprès des grands comptes mais pour réussir ce défi nous avons nagé à contre-courant car la France est un pays de tradition écrite, qui était peu sensible à l'audio en com interne et qui a connu une mode vidéo depuis 20 ans. Mais ça, c'était avant ! Depuis 2017, le Voice business déferle sur la France. Le web se vocalise et le podcast cartonne en communication. La trajectoire du groupe est donc revue à la hausse et portée à 20 M€ à 3 ans" a par ailleurs annoncé Anne-Marie de Couvreur, fondatrice et CEO du groupe Mediameeting.

Le CA de France Médias Monde approuve un budget 2019 à l’équilibre

Thu, 2019-02-14 10:35
Le Conseil d’administration de France Médias Monde, réuni le 13 février 2019 sous la présidence de Marie-Christine Saragosse, a approuvé un budget 2019 à l’équilibre dans un contexte financier particulièrement contraint. Le budget 2019 de France Médias Monde s’élève à 267.4M€, dont 256.2M€ issus de la contribution à l’audiovisuel public (-1.6M€ par rapport à 2018).
Malgré les évolutions des dépenses inéluctables (+5,4M€) qui s’ajoutent à la baisse de la dotation publique, l’équilibre du budget 2019 est atteint grâce à de nouveaux gains de productivité et économies avec le passage au tout numérique de la rédaction en anglais de RFI, la poursuite de l’effort engagé depuis 2016 portant sur des départs non remplacés et le renforcement des groupements d’achats à l’échelle de l’entreprise et de l’ensemble de l’audiovisuel public français. Il est aussi atteint grâce à des efforts de rationalisation des dispositifs de distribution et de diffusion mondiale des trois médias. La diffusion en FM de Monte Carlo Doualiya est arrêtée aux Émirats Arabes Unis (territoire très connecté et onéreux) au profit de l’offre numérique de la radio dont le succès est grandissant.
 

Cet équilibre du budget 2019 est atteint également grâce au développement des recettes publicitaires, notamment rendu possible par l’appel d’offres lancé par France Médias Monde, avec TV5Monde, dans le cadre du renouvellement de sa régie publicitaire externe assurant la commercialisation des espaces de France 24. Ce marché a été remporté par France Télévisions Publicité, associé à Canal+ Advertising. La répartition des zones géographiques d’intervention entre les deux opérateurs du groupement selon leurs domaines d’expertise (Canal+ pour l’Afrique, FTP pour le reste du monde) bénéficie à la trajectoire prévisionnelle des recettes publicitaires de France 24, à laquelle s’ajoute aussi désormais la commercialisation par FTP des espaces de Monte Carlo Doualiya dans le monde arabe. Au total, les ressources propres du groupe s’élèveront en 2019 à 11,2M€ (+5% par rapport à 2018).
Des audiences en hausse France Médias Monde, qui avait dépassé les 150 millions de contacts mesurés chaque semaine en 2017, verra à nouveau ses audiences en progression en 2018. Les résultats annuels consolidés, qui seront arrêtés au cours des prochaines semaines, devraient porter à plus de 160 millions de contacts mesurés l’audience hebdomadaire des trois médias du groupe (audience linéaire et empreinte numérique).

Nostalgie programme "Génération Jacky"

Thu, 2019-02-14 09:47
Événement sur Nostalgie. Ce 15 février, les auditeurs de "la radio des plus grandes chansons" seront en immersion totale dans les années 80, avec l’animateur emblématique, Jacky, de 21h à minuit...
“Les Enfants du Rock, “Platine 45"… on ne présente plus Jacky tant il a présenté toutes ces émissions cultes des années 80 aux côtés des plus grands artistes de sa génération. Pendant près de 10 ans, Jacky a également été l'un des présentateurs vedettes du public français en animant avec humour et talent l’émission du Club Dorothée.
Durant cette émission spéciale sur Nostalgie, Jacky prendra les commandes de la radio pour une programmation inédite : les génériques cultes, les plus tubes des années 80 et des invités exceptionnels pour le plus grand plaisir des auditeurs. Alain Chamfort, Lio et Caroline Loeb ont déjà confirmé leur présence.
 


24 heures de musique suisse sur Option Musique

Thu, 2019-02-14 09:23
À l’instar de ses confrères de SRF, Option Musique hisse le drapeau suisse sur toute sa programmation musicale ce 15 février. Une playlist élargie, des invités en direct, des showcases, des interviews, de minuit à minuit, pour explorer, sur 24 heures, une scène musicale créative et généreuse.
En Suisse, Option Musique (RTS) ouvre une fenêtre sur toutes sortes de partitions musicales helvétiques, pendant 24 heures, de minuit à minuit, ce 15 février. La programmation ne sera constituée que d’artistes suisses, de toutes les régions du pays, dans toutes les langues. Nouvelles productions, découvertes, coups de cœur ou cadors de la scène musicale suisse se côtoieront sans discontinuer. Et de 8h à 20h, chaque heure, un artiste ou un groupe suisse, issu de toutes les régions, se produira en direct dans le studio d’Option Musique. Douze révélations (Oh my deer, Sacha, Matchenko, le duo Original Urban, Rico et ses amis, The Amber Unit, Soften, Tanya Barany Climax, Meimuna, le duo Amaury Faivre et Serej) de Goldau, Bâle, Viège, Genève, Lausanne, viendront enchanter la bande son de cette journée particulière.

En parallèle à ce qui se passera sur les ondes, on pourra se repaître de stories sur Instagram, de vidéos des prestations musicales sur Facebook et d’une playlist sur Spotify...

Pourquoi le marché de l'audio à la demande va exploser en 2019 ?

Thu, 2019-02-14 08:55
Convaincu de l'incroyable potentiel de ce nouveau marché, l'entrepreneur numérique Pierre Denis, vient de lancer tootak, une nouvelle plateforme - site et appli mobile - d'audio à la demande : podcasts, replay radio, conférences, livres audio,...Voici en bref et en 5 points, pourquoi selon lui, le marché de l'audio à la demande est bien parti pour exploser en 2019.
1- D'abord l'audio, c'est le format à l'épreuve des balles Dans un monde submergé d'images, la force de la voix humaine et des formats audio, est sous-estimée. En fait l'audio c'est LE format qui résiste le mieux à tout : au numérique, aux nouveaux usages, à la crise de confiance vis-à-vis des médias,...Partout dans le monde, la radio conserve de bonnes audiences alors que celles de la télévision et de la presse ont été atomisées ; En France plus de 92% de la population écoute encore la radio (source Médiamétrie). L'audio c'est du solide ! La voix ne trahit pas, elle transmet une émotion, une liberté et une vérité qu'il est difficile de contrefaire. Ce n'est pas un hasard si la radio reste le premier média de confiance des français (Selon le dernier Baromètre de Kantar Media pour le Journal La Croix réalisé en janvier, la radio est le media dans lequel les français ont le plus confiance, deux fois plus qu'internet).

2- L'audio est incroyablement bien adapté aux nouveaux usages Les podcasts et les formats audio à la demande s'inscrivent parfaitement bien dans les nouveaux usages : smartphones, enceintes intelligentes, voitures connectées. Particulièrement flexible et adapté à la mobilité, au zapping - à la consommation n'importe où, n'importe quand -, l'audio permet aussi, et c'est un avantage imbattable, de faire autre chose en même temps. Du point de vue de la structuration de l'écosystème, le cycle de 10 ans qu'a mis le marché de la Video On Demand pour arriver à maturité, va se reproduire dans un laps de temps beaucoup plus court pour l'Audio On Demand. Les habitudes et les usages sont maintenant bien ancrés et le marché de l'audio va en profiter.
3- Le potentiel créatif des formats explose Avec aujourd'hui plus de 600 000 chaines de podcasts dans le monde - incluant toutes les radios hertziennes, les webradios et les chaines de podcasts natifs -, c'est un univers en pleine ébullition créative. L'audio à la demande, ça englobe les fictions, les livres audio, c'est-à-dire toutes les histoires qu'on se raconte, les contes, les histoires pour enfants, les romans ou les brèves de comptoir ; ça englobe également les cours de langues, les tutos, les conférences, les mooc,... Et en terme de production, les nouvelles expériences sont nombreuses, avec de nouveaux formats qui s'affranchissent des contraintes historiques liés au mode de diffusion linéaire de la radio ; avec de nouvelles formes d'écriture, des durées différentes et de nouvelles technologies du son, comme le son binaural.
4- L'audio à la demande et le podcast : tout le monde s'y met ! Il n'y a qu'à voir le nombre d'annonces, de lancements et d'articles sur le sujet actuellement, le podcast, ça y est ! Tout le monde s'y met ! Avec de nouveaux investisseurs, de nouveaux studios de production, tous les médias - radio, presse, télévision -, les pureplayers et les GAFA, tout le monde est là. L'annonce semaine dernière du rachat des 2 startups américaines de podcasts : Gimlet et Anchor par le suédois Spotify a fait énormément de bruit, mais ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. Le secteur des livres audio est également en pleine effervescence et tout semble indiquer que 2019 sera l'année de la voix,...La voix intelligente et artificielle qui répond dorénavant à la voix humaine dans un dialogue constructif vers demain.
5- Un support sans frontières qui voyage léger L'audio reste le premier vecteur de communication - le médium universel -, qui résiste mieux que les autres au transport à travers l'espace et le temps. L'audio, mieux que l'écrit ou que les images passe mieux les frontières ; l'audio, qui fait appel à l'imagination des auditeurs, résiste également mieux au temps que la vidéo, la télé ou le cinéma...Et peu couteux en terme de production, l'audio voyage léger, mais comment va se construire et s'équilibrer ce nouveau marché ? Est-il encore temps de se tailler une place confortable pour les acteurs européens ?

Ne laissons pas encore une fois, les GAFA conquérir le marché européen ! Editeurs de contenus, diffuseurs, les leçons du passé doivent nous guider pour créer de la valeur sur ce nouveau marché. Le maillon faible de l'univers de l'audio à la demande n'est ni la création ni la diversité de l'offre mais bien la difficulté d'y accéder. Américains, Suédois et Français se lancent désormais dans une course à une position significative que personne n'a encore prise.
L'émergence de nouvelles grandes plateformes de distribution est donc inévitable comme l'a montré le marché de la musique et de la vidéo et cela se fera en compétition serrée entre éditeurs historiques et nouveaux entrants : à qui offrira le plus de choix, d'agilité et de valeur ajoutée pour les auditeurs. Côté business, si le modèle d'un téléchargement gratuit financé par la publicité domine le marché américain, le modèle en formules payantes - abonnements, paywall, micro-paiement liées à du contenu ou des services premium -, semble également viable et intéressant.
Le lancement de tootak, précurseur dans son choix d'éditorialisation et de rassembler tout l'audio et pas seulement les podcasts, est emblématique de la démarche digitale qui place l'auditeur au centre de la réflexion comme par exemple la startup française Elson qui place la sélection au cœur de son offre.

Les NRJ Music Awards auront lieu le 9 novembre à Cannes

Thu, 2019-02-14 08:00
Le 22 janvier 2000 avait lieu à Cannes la toute première édition des NRJ Music Awards Près de 20 ans plus tard, la cérémonie, devenue un rendez-vous incontournable, est considérée aujourd’hui comme l’un des plus grands événements musicaux du monde. La 21e cérémonie aura lieu le samedi 9 novembre 2019 en direct du Palais des Festivals et des Congrès de Cannes et sur TF1 à 21h.
Les NRJ Music Awards feront une nouvelle fois l’événement à Cannes, où l’histoire d’amour se poursuit entre l’une des plus grandes cérémonies musicales d’Europe et la Croisette. TF1, NRJ et la Mairie de Cannes ont ainsi renouvelé en novembre dernier, leur partenariat pour trois années supplémentaires et ont annoncé l’organisation à Cannes des NRJ Music Awards 2019, 2020 et 2021.
La liste des nominations sera rendue publique à partir du lundi 30 septembre 2019 et soumise aux votes des internautes. Seule remise de prix en France dont les votes proviennent exclusivement du public, les NRJ Music Awards sont devenus une référence en matière d’événement musical et depuis janvier 2000, les grandes stars françaises et internationales ont répondu présent à l’invitation de cette cérémonie.

Laurier d'Or : Christophe Hondelatte récompensé

Thu, 2019-02-14 07:18
Le jury des Lauriers de l'Audiovisuel a décerné le prix du "Programme Radio" à Christophe Hondelatte pour son émission "Hondelatte Raconte". Ce prix vient ainsi récompenser un des programmes emblématiques d’Europe 1.
Du lundi au vendredi de 14h à 15h, Christophe Hondelatte tient les auditeurs en haleine avec ses récits ciselés et captivants. Faits divers, parcours singuliers et portraits de personnalités, il remet en perspective et raconte les histoires qui ont fasciné les français avant de les approffondir en compagnie de ses invités.
Les  récits de Christophe Hondelatte sont également un succès en podcasts. L'émission a  signé un record avec 33,7 millions de podcasts téléchargés entre septembre et décembre 2018*.

Le concert "2019 le monde des Enfoirés" sur France Bleu

Thu, 2019-02-14 06:49
Du 24 au 28 janvier derniers, les Enfoirés ont enflammé l’Arkéa Arena de Bordeaux lors de six concerts. Un spectacle à écouter en simultané sur les 44 antennes de France Bleu, partenaire radio officiel des Restos du Cœur, le vendredi 8 mars à 21h.
France Bleu proposera une semaine spéciale du 4 au 8 mars avec, dans France Bleu Soir, chaque jour entre 19h et 20h, Arnold Derek qui conduira les auditeurs dans les coulisses du spectacle avec les bénévoles, techniciens, maquilleurs, coiffeurs, accessoiristes, décorateurs, réalisateur et les artistes. La diffusion intégrale du concert est prévue pour le vendredi 8 mars dès 21h sur les 44 antennes de France Bleu. Un week-end spécial aura lieu le samedi 9 et le dimanche 10 mars  avec la diffusion d'un titre de l'album "Le Monde des Enfoirés", toutes les deux heures. Le CD et le DVD seront en vente dès le samedi 9 mars (1 album acheté = 17 repas offerts). Et ce même week-end se déroulera aussi la grande collecte des Restos du Cœur, collecte accompagnée par les 44 antennes de France Bleu.

 

Le MAG 108 - Musique : des chiffres et des titres

Wed, 2019-02-13 16:35
Retour sur le bilan musical 2018 réalisé par Yacast qui regorge de statistiques et de chiffres particulièrement intéressants pour qui a en charge la programmation musicale d'une station. Si au restaurant, on regarde toujours dans l'assiette du voisin, à la radio, on devrait toujours tendre une oreille attentive et curieuse aux programmations des autres stations.
En 2018, la radio a effectué 3 610 585 diffusions de titres (+1,8% versus 2017). Cela correspond à 97 979 titres diffusés, dont 37 014 nouveautés et 2 728 titres entrés en playlist. À ce sujet, ce nombre est en forte hausse par rapport à 2017 : +9,5% en général et +26,6% en particulier pour les titres francophones. Le pourcentage de diffusions francophones s’établit à 31% (+1,3 point versus 2017). En 2018, la rotation moyenne hebdomadaire a été de 3,9 (pour les diffusions internationales) et de 5,8 (pour les diffusions francophones). Ainsi, en 2018, 34 022 artistes auront été diffusés sur les ondes des radios sondées par Yacast, dont 5 261 artistes de langue francophone. En 2018, le nombre de nouvelles entrées en playlist de titres francophones a bondi de 26%.
La variété tient la corde Le titre "La même" (Play Two) interprété par Maître Gims et Vianney a été la chanson la plus exposée en 2018 : 75 010 diffusions. Le titre le plus playlisté fut celui de Jérémy Frérot "Revoir" (Label 6&7), entré sur 112 des 158 radios du panel. Maître Gims (Play Two), encore, a été l’artiste le plus exposé avec un total de 157 459 diffusions grâce à 71 titres différents pour 3,2 milliards de contacts.
Pour l’ensemble des diffusions, la variété française (22,7%) est le genre musical le plus représenté. Suivent le genre pop-rock international (19,6%) et le rap (11,5%). En ce qui concerne les nouveautés uniquement, la variété française (19%) est aussi le genre musical le plus diffusé. Elle est suivie par le rap (18,9%) et par le genre pop-rock international (13,6%).

Les radios les plus… NRJ est la radio qui aura joué le plus de nouveautés (89,5% des diffusions) en 2018 (Fun Radio en 2017), M Radio aura été la plus francophone des radios avec 99,9% des diffusions (Chante France en 2017). Sans surprise, FIP demeure, de très loin, la radio la plus éclectique avec 38 418 titres différents diffusés. Sans surprise également, Skyrock préserve sa place de radio la plus rap. Ce genre musical a représenté 79% de ses diffusions. Suivent ECN la radio la plus groove, Radio Bonheur qui a privilégié la variété avec un taux de 96,6% ou encore OÜI FM qui aura été la radio la plus pop-rock avec 91,6%.
Un Top 100 très international Maître Gims et Vianney avec "La même", Tom Walker avec "Leave a light on", David Guetta et Sia avec "Flames", Jain avec "Alright" et Calvin Harris et Dua Lipa avec "One Kiss" sont les artistes qui tiennent les 5 premières places du Top 100 Radio de l’année 2018 selon Yacast. Peu de titres francophones dans les 30 premières places hormis ceux de Maître Gims, de Jérémy Frérot, d’Amir, d’Hoshi ou encore de Calogero et Slimane (35 titres sont classés dans le Top 100, dont 20 nouveaux talents). Ce Top 100 rassemble 24% du total des diffusions radio en 2018 (-4 points versus 2017). La dance (27%), le pop-rock (24%) et la variété francophone (23%) y sont les genres musicaux les plus représentés.
Et des numéros 1 sur les régionales À chaque radio son titre emblématique. En 2018, Alouette a fait de "One Kiss" de Calvin Harris son titre phare avec 1 833 diffusions. Top Music a diffusé 2 202 fois "Leave a light on" de Tom Walker contre 2 210 pour Champagne FM et 1 539 pour Contact FM. En 2018, Radio Espace a misé sur "Crazy" de Lost Frequencies avec 1 449 diffusions alors que Hit West aura choisi "Breathe" de Feder avec 1 389 diffusions.

Nouvelle session des "Open du Rire" sur Rire & Chansons

Wed, 2019-02-13 14:22
Un lundi par mois, à l’Apollo Théâtre, Rire & Chansons présente les "Open du Rire", un plateau réunissant la nouvelle génération de l’humour. Lundi 18 février à 20h, Jonathan O’Donnell, Yves Pujol, Miri, Jefferey Jordan, Titoff & Thaïs et le Comte de Bouderbala seront sur la scène des "Open du Rire" pour présenter leurs nouveaux sketches, en direct sur l’antenne de Rire et Chansons. Depuis 20 ans, les "Open du Rire" créés par Rire & Chansons, ont révélé les plus grands humoristes : Florence Foresti, Elie Semoun, Anne Roumanoff, Franck Dubosc, Bruno Salomone... Didier Bénureau y a créé son sketch mythique "Chanson pour Moralès" ou encore Jean Dujardin qui a rôdé son personnage "Brice de Nice". Plus récemment, les nouveaux talents de l’humour, tels que Haroun, La Bajon, Laura Laune, Elodie Poux et bien d’autres, se sont produits sur la scène des "Open du Rire".
Les auditeurs peuvent retrouver le meilleur des "Open du Rire" sur rireetchansons.fr, la radio digitale "Rire & Chansons Open du Rire", NRJ Play et les réseaux sociaux de la station.
Chaque jour près de 1.6 millions d’auditeurs sont à l’écoute de Rire & Chansons.

Pages